Retrouvez moi

TV5 Monde, dans un article de Laurène Daycard, intervention d’Edith Vallée.

Lire l’article : « La stérilisation contraceptive : un choix encore méconnu et parfois incompris »

Edith Vallée sera invitée à l’émission « Il n’y en a pas deux comme elle » sur Europe 1 le 16 juin 2015 de 15 à 16h.

Revoir l’émission : « Il n’y en a pas deux comme elle – Des enfants ? Non merci ! »

Article à lire dans le Causette de mai 2015 « Nullipare et alors »

Un article à lire dans Causette de mai 2015 « Nullipare et alors » signé Sarah Gaudillot. Edith Vallée y est longuement citée pour mon livre « Pas d’enfant pour Athéna« .  Elle y parle aussi de son choix personnel de non maternité. (p.48 à 51)

Participation à un article de l’hebdomadaire 7àPoitiers « Sans enfant et fière de l’être »

Page 5, découvrez l’article de Florie Doublet auquel à participer Edith Vallée « Sans enfant et fière de l’être »

Colloque « Les femmes et la santé » à l’Université de Liège en Belgique.

Intervention d’Edith VALLEE le jeudi 29 janvier 2015. Sa communication « Non-maternité : les mythes en parlent » . En savoir plus : http://femmes-sante.be/

Courrier de l’Ouest du 10 janvier 2015 : un portrait d’Edith Vallée par Yves DURAND

Lire l’article (pdf) portrait Edith Vallée

Edith Vallée une des invitées sur France Inter, le 7 décembre 2014 : « Turquie : la régression pour les femmes ? // Les femmes qui ne veulent pas d’enfants… »

Pour réécouter l’émission cliquer ici

Lire la suite

Toutes les orientations de vie appellent à un même respect.

L’énergie contenue dans le désir d’enfant formé au cours des premières années, peut changer d’orientation. Au lieu de viser la procréation, elle anime la créativité personnelle, donne force à des projets, impulse le besoin de liberté de mouvement, nourrit un idéal. Le refus de prolonger le monde tel quel, violence, injustice, puise aussi à cette énergie.

Les Mentalités évoluent moins vite que les pensées de chacun.

Des idées dépassées, comme la maternité seule voie d’épanouissement pour les femmes, se sont répandues à travers les croyances collectives et projettent leur ombre sur les réflexions portées par l’histoire personnelle et le désir.

On ne naît pas future mère, on le devient sans se poser la question, ou on en vient à l’idée, ou encore, on en revient…

 

Lire la suite

Mon parcours littéraire traverse deux champs, apparemment sans lien : les Childfree et les images de la Vierge.

Les Childfree :

Dans le champ des femmes qui tournent le dos à la maternité, quatre ouvrages :

  • Une thèse de psychologie sur le sujet.
  • Deux publications différentes de l’essai « Pas d’enfant, dit-elle« , à 25 ans d’intervalle, pour comprendre qui sont ces femmes.
  • Un roman, sorti en mars 2014, « Pas d’enfant pour Athéna » : A la suite de rencontres avec des Childfree et des déesses grecques dont les vies lui apparaissent en miroir les unes des autres, l’héroïne relève un défi, montrer que les sociétés occultaient depuis toujours ce savoir : des femmes se réalisent complètement sans être mères.

Les images de la Vierge :

D’autre part, à fouiller le champ des représentations de la Vierge en peinture ancienne, un livre m’est venu, « La Madone libertaire« , promenade entre la contemplation de tableaux de la Vierge et une relecture biblique. La Vierge semble animée d’un esprit libertaire, comme d’ailleurs, son fils. Certains artistes, prismes de ce qui se pense et se vit dans leur temps ont transcrit, malgré les codes imposés, l’aspiration populaire projetée sur l’image de Marie.

Childfree et images de la Vierge : une même ligne conductrice

Aujourd’hui, à ces deux types de travaux, je reconnais un même ligne conductrice : se penser par soi-même, hors des modèles, en respectant ceux des autres.

Les femmes hors normes qui tournent le dos à la maternité n’ont aucune critique de fond vis à vis des mères et elles aiment les enfants. La Madone Libertaire, approche inattendue de l’image de la Vierge, respecte la croyance de fond. Les Childfree et la Madone libertaire ont ceci de commun, elles déploient leur singularité. Je me suis trouvée à explorer la mienne grâce à la rencontre de belles figures issues de l’imaginaire collectif, les déesses grecques, la Vierge. Il m’a suffi d’en faire une lecture moderne.

Lire la suite

Le flux du désir d’enfant change de cours

Les encres décrivent un monde de liberté colorée et de jaillissements. Il n’est pas nécessaire de se découvrir Childfree pour explorer un pan de son imaginaire.

Il faut tout de même en avoir l’envie, le temps d’y travailler longuement, et l’énergie pour aller à l’intérieur de soi rechercher sa singularité. Autant de choses facilités ou suscitées par le choix de n’être pas mère.

Lire la suite